Lanterne de Pâques

Objets Créatifs

Lanterne de forme ronde. Mesures à plat : 42 cm sur 17 cm. Couleur verte.
Papier issu de forêt gérée durablement.
Peut être utilisée en catéchèse, décoration de Pâques, cadeau à l’occasion d’un baptême.

Éléments de lecture de l’image

Le dessin découpé au laser reprend plusieurs scènes bibliques. On reconnaît :

Différents éléments de la Pâque juive (livre de l’Exode 13 et 14) :
L’agneau immolé, le franchissement de la mer, le pain non levé, les herbes amères représentées par une plante de pissenlit. Les herbes amères évoquent la mort de tous les soldats de Pharaon quand les eaux de la mer se sont refermées sur eux. Une fois la lanterne montée, les eaux dessinées font apparaître un passage, celui de la liberté.

Des symboles liés à la Pâques chrétienne :
L’olivier rappelle le jardin de Gethsémané au pied du Mont des Oliviers où Jésus a été arrêté. Une croix rappelle la mort de Jésus. La coupe et le pain près de l’agneau évoquent le l’institution de la Cène par le Christ (Mt 26,17-30). L’eau peut rappeler celle qui s’écoule du flanc percé de Jésus (Jn 19,34) et les eaux du baptême. Le tombeau dont la pierre a été roulée laisse sortir une lumière vive dont l’éclat est représenté par des rayons. Un nouveau passage est ouvert. L’agneau lui-même rappelle l’annonce de Jean-Baptiste (Jn 1,29) et la confession de foi de l’auteur de l’Apocalypse (5,6-14). La proximité de l’arbre et de l’eau fait aussi référence au livre de l’Apocalypse (22, 1 à 3).

En associant ainsi la Pâque juive et la Pâques chrétienne et en superposant différents éléments symboles, cette lanterne permet d’entrevoir les correspondances entre les deux fêtes. Parler de la Pâques chrétienne, c’est parler nécessairement de la Pâque juive, d’où l’usage du « s » pour désigner la fête chrétienne de Pâques.

Une bande auto-adhésive permet de fixer solidement les deux bords de la lanterne.

  • Illustrations :

    Marie-Hellen Geoffroy

  • Prix

    12 euros

© Copyright - Editions Passiflores